Déléguer (ou pas) la gestion de votre bien

Déléguer (ou pas) la gestion de votre location saisonnière

Déléguer (ou pas) la gestion de votre bien

19 mars 2022

Ça y est, vos préparatifs sont terminés : meublé et décoré, votre logement est prêt à être mis en location. Mais avez-vous vraiment pensé à tout ? Avec la location saisonnière, la fréquence des séjours impose un rythme de travail difficile à anticiper.  Découvrez comment déléguer les tâches qui vous encombrent !

Dans une location classique, vous pouvez prévoir à long terme les obligations d’entretien. En revanche, la succession de courts séjours implique mécaniquement plus de suivi administratif et plus d’investissement dans le logement. De surcroît, lorsque vous faites de la location courte durée, les imprévus peuvent se multiplier.

Ainsi, comme pour un hôtel, la rentabilité de votre bien dépend largement de votre réactivité et de votre performance relationnelle.

Autant le dire tout de suite : la gestion d’une location saisonnière emporte de nombreuses responsabilités.

Les tâches à accomplir pour une gestion optimale de votre location saisonnière :

1 - Créer votre annonce

Description du logement

Il vous faut rédiger votre annonce à partir d’informations fiables. Pas de bluff ! Le marché de la location saisonnière est très concurrentiel. Votre réputation et la pérennité de votre activité dépendent entièrement de la satisfaction du client. Vous devez vous assurer d’offrir à votre locataire la jouissance paisible de votre logement, sans mauvaise surprise.

Les règles de vie dans le logement et son environnement peuvent ainsi être notifiées dans un règlement intérieur. Par principe, vos hôtes ne connaissent pas encore les habitudes du lieu qu’ils viennent découvrir. Mieux informés, ils y seront certainement plus attentifs.

Tarif de la location

Le prix de la nuitée varie principalement suivant deux critères : la superficie du logement (selon le marché immobilier local) et la qualité de la prestation.

Lire notre article sur la stratégie de tarification d'un logement saisonnier

Location saisonnière : 6 étapes pour une stratégie de tarification imbattable

À noter : en France, la loi impose, pour un logement, une surface habitable de 9 m² minimum avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m.

Les différents équipements disponibles dans le logement, l’architecture, la qualité du mobilier et le design d’intérieur sont également des éléments à prendre en considération.

Vous pouvez en outre augmenter vos prix en développant des services annexes. Ménage, blanchisserie, petits déjeuners et autres extras feront autant de lignes supplémentaires sur votre facture. Attention : elles seront reportées sur votre liste de choses à faire !

Contrat-type

La loi oblige à signer un contrat de location, quelle que soit la durée du séjour.  Le contrat protège les deux parties de potentiels litiges. De nombreux modèles de contrat-type sont disponibles en ligne, il vous suffit d’adapter la structure du  texte à la situation particulière de votre bien. Il importe aussi de vérifier les obligations de déclaration administrative et fiscale en vigueur.

Publication

Vous pouvez confier votre annonce à différentes plateformes en ligne. Certaines se contentent de relayer votre offre. C’est à vous qu’il revient d’organiser la communication, les plannings, les paiements, etc…  D’autres mettent à votre disposition des solutions numériques qui prennent en charge la totalité du processus de réservation : de la publication de votre annonce, à l’encaissement et au suivi fiscal de vos revenus.  

Il est recommandé d’être présent sur un grand nombre de plateformes, afin d’être vu par un maximum de voyageurs. Posséder votre propre page web peut, de surcroît, augmenter votre crédibilité et donc votre audience.

Vous pouvez par ailleurs profiter de l’antique technique du bouche-à-oreille, si vous avez les bons réseaux.  

2 - Gérer les réservations

Si votre annonce est bien rédigée et diffusée, vous aurez sans doute beaucoup de travail pour sélectionner vos clients.

Il vous faut d’abord assurer la prise de contact avec les vacanciers et répondre à leurs demandes. Afin d’éviter les arnaques, annulations ou litiges intempestifs, il est recommandé de vérifier l’identité d’une personne avant de lui confier votre logement.

À savoir : en matière de location comme en toute autre, le Code pénal interdit la discrimination. Le genre, l’origine, l’orientation sexuelle, l’âge, les opinions politiques ou religieuses des candidats ne peuvent pas constituer des motifs pour refuser de louer.  Reste à remplir votre planning de location avec rigueur et choisir une méthode de paiement sécurisée.

Pour une gestion optimale de votre location saisonnière

3 - Accueillir vos clients

Pour de courts séjours, comme à l’hôtel, vos hôtes s’attendent bien sûr à un logement impeccable. Les fournitures et les équipements doivent être prêts à l’emploi. Aucun vacancier n’est prêt à remplir la piscine ou tondre le gazon de sa location de vacances avant d’en profiter ! L’hygiène des locaux et du linge constitue ainsi le B-A BA de l’accueil en hébergement.

Vous pouvez choisir de faire un état des lieux d’entrée dans le logement. En montrant le soin que vous portez à votre bien, vous  renforcez l’impression de sérieux que vous produisez sur le locataire. Cela pourrait l’inciter à se montrer précautionneux à son tour. Vous pouvez profiter du moment de la signature du contrat de location (obligatoire) pour établir l’état des lieux.

De la sorte, offrir à vos hôtes un accueil personnalisé, c’est optimiser vos chances qu’ils se souviennent de vous et recommandent votre logement. C’est aussi maximiser la sécurité de votre bien.

Il importe de garder un contact rapproché avec les locataires qui se succèdent. En cas de pépin, il faut être prêt à offrir une assistance empressée. De même, la maintenance des équipements doit être très réactive. Pour garantir la qualité de votre prestation, restez disponible !

Un petit tour d’horizon des différentes solutions qui s’offrent à vous pour déléguer :

1 - Déléguer le minimum : vous ne vous délestez que du linge

La plupart des locations saisonnières comprennent naturellement la prestation de linge plat et de linge de salle de bains. Pour n’être pas désavantagé sur ce point par vos concurrents, vous avez trois possibilités :

Laver et repasser vous-même

Sans doute la solution la plus économique, mais qui demande une logistique serrée et un temps précieux. Méfiez-vous tout de même de l’impact sur vos factures d’eau et d'électricité, ainsi que de l'éventuelle contamination de votre lave-linge par des bactéries indésirables.

Lire notre article sur l'hygiène dans le traitement du linge

Votre lave-linge favorise t-il la prolifération des bactéries ?

Le pressing

En faisant laver votre linge par un professionnel, vous êtes assurés d’obtenir une haute qualité d’hygiène. Vous gagnez du temps mais devez rester attentif à la gestion du stock de linge. Votre logement doit toujours être parfaitement fourni.

La location-entretien

Vous louez les articles dont vous avez besoin. Livrés chez vous propres et prêts à l’emploi, ils repartent chez le fournisseur après usage. Vous êtes débarrassés de toutes les contraintes logistiques : elles sont prises en charge par le blanchisseur. 

Gérer le linge de votre location saisonnière

2 - Déléguer l'entretien : le linge, le ménage, l’accueil et la maintenance

Faites appel à un auto-entrepreneur

Vous pouvez engager un auto-entrepreneur pour assumer les tâches comme l’accueil, l’hygiène et la maintenance du logement. Avec cette formule, vous n’avez pas à être sur les lieux, mais vous devez entretenir une confiance et une communication parfaites avec votre sous-traitant. 

Pour rémunérer ce service, vous pouvez envisager de fixer un forfait tarifaire par réservation. Reste à trouver la perle rare.

Faites appel à une société de services à la personne

Ces sociétés proposent des prestations dédiées aux locations saisonnières. Elles disposent de salariés spécialisés dans le ménage, le nettoyage, l’entretien ainsi que les relations humaines. Vous pouvez leur déléguer la plupart des tâches relatives à la gestion de votre logement, à l’exclusion de l’administration (réservations et encaissements).

Faire le ménage dans votre location saisonnière

3 - Déléguer au maximum :  l’administration et tout le suivi technique

Les sociétés de conciergerie

Les sociétés de conciergerie sont de nouvelles start-up spécialisées dans les services aux propriétaires. Elles emploient elles-mêmes les auto entrepreneurs disponibles pour effectuer toutes les tâches que vous souhaitez déléguer. Flexibilité totale dans cette formule où vous pouvez choisir vos prestations au détail.

Les agences immobilières

Qu’il s’agisse d’agences immobilières classiques ou spécialisées, le marché de la location courte durée séduit de nombreux acteurs. 

Les agences proposent ainsi aux propriétaires une gestion complète de leur hébergement, de la réservation à la maintenance. Elles sont rémunérées entre 15% et 25% du prix total de la location, selon le standing.

Avec ce mode de fonctionnement, vous n’entendrez parler de vos locataires qu’au moment d’encaisser les revenus. Vous aurez moins de pression et moins de responsabilités, mais les coûts sont importants.


Pour rester informé (e) des dernières actualités concernant la location saisonnière en Martinique, inscrivez-vous à notre blog. Vous recevrez chaque nouvelle publication directement dans votre boite mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.